Application Mobile CRCI
English | French

Mot du SG

- CRCI

Mot du SG de la Croix-Rouge CI

Les grands défis organisationnels de l’année 2016

Nous avons été nommés le 11 Avril 2016 à la tête de l’administration de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire pour sa gestion. A notre prise de fonction le 09 Mai 2016, de grand défis nous attendaient.
En effet, la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire venait de sortir d’une longue crise interne qui a eu des effets négatifs sur l’image de notre illustre institution et sur la cohésion au sein de cette famille humanitaire. A notre arrivée, un diagnostic a été fait ; puis nous avons entamé un vaste chantier au niveau organisationnel dont les résultats commencent à être visibles. Nous avons voulu repenser l’organisation de l’institution pour améliorer son image, son identité, sa visibilité, sa réactivité, son professionnalisme et simplifier son fonctionnement.
Les défis essentiels sur lesquels nous avons bâti notre action sont les suivants :

  • l’organisation des réunions statutaires au niveau local, national et international,
  •    la révision des textes et statuts de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, 
  •     l’élaboration du Plan Stratégique de Développement PSD 2017-2020, 
  •    l’inclusion de la question de la redevabilité dans tous les projets, 
  •    l’identité de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, 
  •    la recherche de l’autonomie financière, 
  •   le développement des branches locales et la création de sections communautaires, 
  •  la qualité dans les services et les interventions, 
  •  le recensement des volontaires, 
  •  la mise en œuvre de la politique de la jeunesse et du volontariat. 
  •  Le respect des engagements internationaux

 

Les bases de réflexion ont été jetées pendant l’année 2016 et l’année 2017 sera l’année de la concrétisation de tous ces chantiers.
Nous restons confiant que nous allons y arriver avec la collaboration du personnel et des branches locales.
Les moyens dont la CRCI dispose pour continuer à mener sa mission

La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire (CRCI) est reconnue comme association d’utilité publique selon le décret n° 63-169 du 18 avril 1963 relative aux associations en Côte d’Ivoire. Elle intervient en tant que Société de secours volontaire, autonome, auxiliaire des pouvoirs publics dans le domaine humanitaire, conformément aux dispositions de la première convention de Genève. A ce titre, elle est sans but lucratif, mais peut utiliser les ressources du secteur privé et du secteur public pour mener sa mission.

La CRCI dispose d’un personnel qualifié et d’un vaste réseau de volontaires qui constitue une force indéniable. L’institution mène diverses activités qui portent sur les domaines de la Prévention et la Gestion des catastrophes, le social, la Santé, l’Eau Hygiène et Assainissement, la promotion des Principes et Valeurs Humanitaires, la jeunesse, le volontariat, etc. A l’analyse au niveau national, elle est la seule association a proposé ce dispositif avec des résultats probants. Certes les ressources financières manquent parfois, mais il est clair que la CRCI est en capacité de proposer aux personnes vulnérables, des solutions pour répondre à leurs besoins de santé pour leur relèvement.

L’atteinte des objectifs de la CRCI impliquent que les moyens matériels, humains et financiers soient mis à la disposition des responsables d’activités à temps. En effet pour que les interventions soient encore plus pertinentes, efficaces et cohérentes pour contribuer à la résilience des communautés et au développement, nous devons être plus efficients et améliorer la communication interne et externe.

Mot du Secrétaire Général sur la vision de la CRCI

Sur les quatre (4) prochaines années, je pense que nous pouvons parvenir à être une Société Nationale financièrement autonome, capable de fournir des services durables et de qualités aux populations vulnérables sur toute l’étendue du territoire à travers nos structures locales qui fonctionnent bien.
Nous pouvons y arriver en travaillant en fonction de nos propres valeurs. Il s’agit de faire connaissance entre nous, d’apprendre à travailler ensemble, de s’apprécier mutuellement, de ne laisser aucun talent à l’abandon, de donner ce que l’on a de meilleur, de vivre ensemble dans une saine liberté, de créer de nos mains, de construire de la joie et du bonheur en nous et autour de nous.