FAQ

Quelles sont l’origine et la signification des emblèmes de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

Dans l’esprit des fondateurs du CICR et des participants à la Conférence Internationale de 1863, l’emblème de la croix rouge sur fond blanc, adopté à cette occasion, devait servir principalement à:

  • Désigner, rendre neutre et donc protéger non seulement les soldats blessés, mais également le personnel sanitaire leur portant secours, ainsi que toute unité sanitaire, quel que soit le camp auquel ils appartiennent.
  • Éveiller un réflexe de respect chez les soldats.

Quels sont les usages des emblèmes de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

On retient deux usages de ces emblèmes:

  • Un usage à titre protecteur: c’est la manifestation visible de la protection accordée par les Conventions de Genève, à des personnes, des établissements/unités sanitaires et moyens de transport. Dans ce cas, l’emblème est de grande dimension et dans sa forme pure doit provoquer un réflexe d’abstention et de respect chez les combattants.
  • Un usage à titre indicatif: il montre que des personnes, des établissements ou unités sanitaires, des moyens de transport ont un lien avec les composantes du Mouvement et travaillent en conformité avec ses principes fondamentaux. Dans ce cas, les personnes, établissements/unités sanitaires et moyens de transport concernés ne sont pas protégés par le Droit International Humanitaire, l’emblème est donc de petite dimension et est accompagné du nom de la Société Nationale.

Quel sont les rôles des différentes composantes du Mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

  • Le CICR vient en aide aux victimes des situations de conflits armés. Ses principales activités sont: la visite des personnes privées de liberté, le rétablissement des liens familiaux, le secours alimentaire et non-alimentaire, la fourniture d’eau, de semences, d’ustensiles, d’outils, etc., et les soins de santé.
    Le CICR est reconnu comme le « gardien du Droit International Humanitaire » et à ce titre, travaille à la promotion, au développement et à la diffusion de ce droit. Le CICR reconnaît toute nouvelle Société Nationale, et contribue à leur développement.
  • A l’origine, les Sociétés Nationales assistaient les services de santé de l’armée en cas de conflit. Aujourd’hui, elles ont pour mission de venir en aide aux victimes de conflits armés et de catastrophes, et de développer des activités spécifiques en faveur des plus vulnérables.
  • La Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR) coordonne l’assistance internationale aux victimes de catastrophes, joue un rôle important dans la gestion des suites directes d’un conflit armé, agit en faveur des réfugiés provenant des pays en guerre, soutient les Sociétés Nationales par des programmes de reconstruction, réhabilitation ou développement.

Qu’est-ce que la Conférence Internationale du Mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

La Conférence Internationale de la CR/CR se réunit en principe tous les 4 ans. C’est un organe statutaire important car il permet un dialogue entre les composantes du Mouvement et les Etats. Sa principale tâche est d’examiner les questions humanitaires d’intérêt commun.
La Conférence peut être considérée comme le « parlement » du Mouvement. Elle est la plus haute autorité délibérante du Mouvement. La participation des Etats à la Conférence Internationale donne une importance particulière aux décisions qui y sont prises et rend le Mouvement unique eu égard aux autres organisations humanitaires.

Quelles sont les composantes du Mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

Par ordre chronologique de création, le Mouvement a pour composantes:

  • Le Comité International de la Croix Rouge (CICR): créé en février 1863, il est à l’origine de la fondation du Mouvement International de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.
  • Les Sociétés Nationales: il existe à ce jour 189 Sociétés Nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge à travers le monde. Cette position donne une idée de l’universalité et de l’importance du Mouvement.
  • La Fédération Internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR): comme son titre l’indique, la FICR est l’organe fédérateur des Sociétés Nationales. De fait, ce sont les Sociétés Nationales qui font la Fédération qui n’existe que par et pour les Sociétés Nationales. Elle a été fondée en 1919.

Quel est l’origine du Mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge?

Avant l’adoption de la croix rouge sur fond blanc, les armées désignaient leurs unités sanitaires par des signes distinctifs différents. En raison de leur multiplicité, les soldats, même s’ils connaissaient leurs propres signes, ignoraient généralement à quoi ressemblaient ceux de leurs adversaires, ce qui entraînait une insécurité permanente pour les équipes de secours.
Par ailleurs, aucune protection juridique internationale ne les garantissait; ces emblèmes n’étaient donc ni reconnus ni protégés. Une situation incohérente au détriment des blessés prévalait donc dans la signalisation des unités sanitaires.
En outre, même si le droit des conflits armées existait avant l’adoption de la première Convention de Genève en 1864, il a constamment évolué au gré des circonstances et du développement du droit général. Avant 1864, le droit des conflits était limité dans le temps et dans l’espace, car il ne valait que pour une bataille. Comme pour l’emblème, une situation incohérente prévalait dans l’application du droit dans les conflits armés.

Le mérite de Dunant et des autres fondateurs du CICR et de la Croix Rouge a été de percevoir ces incohérences et d’avoir créé les conditions nécessaires à l’avènement d’un signe unique (la croix rouge) pour remplacer tous ceux utilisés jusque-là, et d’un droit international permanent, moderne et à vocation universelle, connu des Etats et applicable par eux.

Quels sont les différents types d’abus dans l’usage des emblèmes?

Imitation: c’est l’utilisation d’un emblème qui par sa forme et/ou sa couleur risque de créer une confusion avec l’emblème de la croix rouge ou du croissant rouge.

Usurpation: c’est l’utilisation de l’emblème de la croix rouge ou du croissante rouge à des fins commerciales, privées et/ou non prévues ou non conformes aux dispositions des Conventions de Genève et contraires aux Principes Fondamentaux du Mouvement.