Actualités & Évènements

Lancement de l’Application mobile de la CRCI

Lancement de la 9ème Conférence Panafricaine et de l’application mobile de la Croix-Rouge CI, le 13 Mars 2017 à l’espace CRRAE au Abidjan-Plateau, sous la Présidence effective de Mme la Ministre de la Santé et sous le Parrainage du Ministre de la Communication.
APPLICATION MOBILE

Date: 13 Mars 2017
Lieu: Espace CRRAE au Abidjan-Plateau

9ème Panafricaine

Conférence Panafricaine des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge

9-12 avril 2017, Abidjan, Côte d’ivoire

Investir dans les Sociétés nationales et les communautés en Afrique

Le présent document de réflexion offre une perspective globale des problèmes et des défis, qui seront abordés durant la 9e Conférence panafricaine des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Abidjan en mars 2017 (9e Panafricaine).

Introduction

L’Afrique est riche en matière de ressources naturelles qui doivent être préservées. Le continent est également riche de sa jeunesse, malheureusement touchée par les questions de sous-emploi et d’immigration.

Depuis plus d’une décennie, le continent a connu une croissance économique soutenue. Cependant, en dépit des importants investissements, il demeure confronté à de nombreuses catastrophes: crises sanitaires récurrentes; inondations et sécheresses liées aux effets du changement climatique; insécurité alimentaire; problèmes sécuritaires et mouvements de populations sans précédent.

Le développement durable du continent nécessite une série d’investissements dans les ressources humaines locales et la gouvernance. En outre, le renforcement des capacités institutionnelles et des compétences des Sociétés nationales permettra de consolider leur rôle d’auxiliaires de leurs gouvernements et d’acteurs de la société civile, lors d’interventions humanitaires.

Les Sociétés nationales en tant qu’acteurs stables de la société civile et auxiliaires des gouvernements, créeront des synergies dans des projets de développement et des actions humanitaires au niveau local. L’optique finale de ces initiatives sera l’amélioration des conditions de vie des groupes les plus vulnérables, en s’appuyant sur les communautés locales.

Les communautés locales occupent un rôle central. Les expériences passées et surtout la lutte contre la maladie à virus Ebola ont montré l’importance de l’engagement des communautés locales dans la résolution de cette pandémie.

La Fédération a lancé une initiative dans ce sens appelée «La coalition d’un milliard pour la résilience», afin de favoriser l’engagement des acteurs de différents secteurs, pour promouvoir la résilience locale.

Les investissements dans les Sociétés nationales et les communautés locales devront être menés dans le cadre de politiques et priorités régionales et nationales en appui aux plans de développement locaux.

L’une des recommandations majeures du Sommet Humanitaire mondial est l’importance des ressources et des acteurs indigènes dans des actions locales viables, qui permettront d’en terminer avec les situations d’urgence.

Résumé

La Conférence Panafricaine qui est une réunion statutaire conformément aux Statuts de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge se tient tous les quatre ans dans un pays africain choisi à l’avance. A cette occasion, 54 Sociétés nationales africaines se réunissent pour réfléchir ensemble sur les priorités humanitaires actuelles du continent, afin de déterminer l’orientation des efforts du Mouvement pour les quatre années à venir.

De nombreux observateurs d’autres Sociétés nationales Croix-Rouge/Croissant-Rouge, du Comité international de la Croix-Rouge et d’autres Organisations extérieures et des partenaires y participent également.

La 9e Conférence panafricaine qui se déroulera à Abidjan du 9 au 12 mars 2017 (9e Panafricaine) reprendra la même thématique d’investissement en Afrique  de la 8e Conférence panafricaine qui a eu lieu à Addis-Ababa en 2012, mais plus spécifiquement dans une perspective locale en termes de ressources humaines, organisationnelles et institutionnelles nationales et locales. Dans cette optique, les Sociétés nationales africaines de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge seront invitées à examiner les différents aspects de ces investissements parmi les acteurs suivants :

  1. Les Sociétés nationales, en renforçant leurs capacités et compétences en termes de leadership, résilience et durabilité et leur rôle d’auxiliaires de leur gouvernement. Elles développement des partenariats publics-privés, tant avec les acteurs des secteurs publics et privés nationaux, régionaux que continentaux, ainsi que les communautés locales
  1. Les communautés locales, en renforçant leurs capacités et compétences pour qu’elles puissent faire face aux catastrophes, à l’insécurité alimentaire, aux causes profondes de l’immigration, aux problèmes de santé et aux effets des changements climatiques en Afrique.
  1. Les ressources humaines africaines, en leur allouant des ressources financières locales.

Sur la base de ces postulats et des résultats de la 8e Conférence panafricaine ainsi que sur les décisions prises lors des réunions statutaires de décembre dernier, la 9e Panafricaine de 2017, par l’intermédiaire de ses commissions, s’attachera à explorer différentes possibilités d’actions autour desquels les Sociétés nationales africaines articuleront leur programme «Investir en Afrique » pendant les quatre prochaines années.

Pour définir ces actions, la Conférence cherchera à répondre à ces questions clefs :

  1. Quelles étaient les mesures entreprises par les Sociétés nationales pour la mise en œuvre du Plan d’Action d’Addis-Ababa ?
  2. Que doivent faire les Sociétés nationales africaines en priorité pour renforcer leurs capacités en termes de leadership, résilience et durabilité ?
  3. Quels types d’investissements à prévoir pour ces activités ? Quels partenariats seraient propices pour ce renforcement de capacités ?
  4. Comment les Sociétés nationales renforcent leur auxiliariat vis-à-vis de leurs gouvernements pour des communautés locales résilientes, disposant de ressources durables?
  5. Quelle serait la contribution des partenaires du Mouvement à cet effort d’investissement, y compris les communautés économiques régionales, les banques de développement et l’Union Africaine?
  1. Quelle est la perspective de la jeunesse sur ces problématiques?

Commissions et grands thèmes des groupes de travail

La Conférence consacrera un débat général au thème « Investir dans le leadership de l’Afrique, la gouvernance, la durabilité et la résilience », suivi de deux commissions plénières qui porteront sur les thèmes subsidiaires de la Conférence et se subdiviseront chacune en quatre groupes de travail :

—————————————————————————————————————————————–

Commission A : Investir dans les Sociétés nationales, travailler différemment

Groupe de travail 1 :   En travaillant différemment, que devraient faire les Sociétés nationales africaines pour aborder les problèmes d’intégrité, de leadership et de gouvernance ?

Groupe de travail 2 :   En travaillant différemment, comment les Sociétés nationales africaines se concentreront-elles sur le développement des capacités des systèmes et des ressources humaines ?

Groupe de travail 3 :   Quels types d’investissements et de partenariats seraient propices au renforcement des capacités et à la durabilité des Sociétés nationales ?

Groupe de travail 4 :  Jeunesse et volontaires travaillant différemment

—————————————————————————————————————————————–

Commission B : Investir dans la résilience des communautés: localisation de l’aide, rôle d’auxiliaire et partenariat.

Groupe de travail 1 :   Comment renforcer les capacités et les compétences des communautés dans la préparation et la réponse aux catastrophes naturelles, à l’insécurité alimentaire, aux causes profondes de l’immigration, aux problèmes de santé et aux conséquences des changements climatiques ?

Groupe de travail 2 :   Le rôle d’auxiliaire des Sociétés nationales africaines

Groupe de travail 3 :   Quelle serait la contribution des partenaires du Mouvement, du secteur privé, des institutions régionales, des banques de développement et de l’Union africaine ?

Groupe de travail 4 :  Les Sociétés nationales africaines et les questions d’immigration.

A l’issue de la 9eme Conférence panafricaine à Abidjan, une stratégie, liée aux résultats et leçons apprises de la Conférence précédente, sera élaborée pour investir dans les ressources humaines nationales et locales en Afrique et jeter les bases des Sociétés nationales résilientes, à même d’assumer convenablement et de façon pérenne leur rôle.

Documents de la Panafricaine:
Convocation de la 9e Conférence panafricaine aux SNA
Notice of convocation of the 9th PAC to ANS
DOC Réflexion 9e Conférence PANA. (FR)
9th PAC Concept note (EN)
La 9e Conférence panafricaine.2
9th Pan African Conference.2
Contribution à la 9ème PANA (FR)-Contribution to the 9th PAC (EN)
BANK DETAIL- COODONNEES BANCAIRES
9th PAC background papers form
Formulaire de participation aux groupes de travail de la 9e Panafricaine
Draft agenda-prog of the 9th PAC.1 EN
Projet OJ de la 9e Conférence panaf.1 FR

Date: Du 09 au 12 Avril 2017
Lieu: Sofidel Hôtel Ivoire, Abidjan-Côte d'Ivoire